« décembre 2013 | Accueil

janvier 2014

Mélissa

Continuons à parcourir les virus les plus célèbres de l’histoire avec aujourd’hui Mélissa. Non pas la métisse d’Ibiza, mais le maléfice du PC ! Ce virus, au doux nom féminin, a fait son apparition en mars 1999 et causé plus de 800 millions de dollars de dommages. Il se propageait par email avec des techniques d’ingénierie sociale, autrement dit de tromperie. En quelques mois seulement, Mélissa a été à l’origine d’une des infections de virus les plus importantes de l’histoire. Des géants de l’informatique comme Microsoft et Intel ont même été obligés de couper temporairement leur connexion Internet à cause de cette menace.

Modus operandi

Lorsqu’un document infecté par Melissa.A était ouvert, le virus créait un courrier électronique avec en objet “Message important de nom de l’expéditeur”, avec dans le corps du message le texte “Voici le document que tu m’as demandé… Ne le montre à personne d’autre ” et en pièce jointe un fichier avec une extension .DOC contenant une copie du virus. Ce message était envoyé aux 50 premières adresses email que Melissa.A trouvait dans le carnet d’adresses Outlook de chaque PC infecté.

Virus célèbres

Celui qui a ouvert la boîte de Pandore Mélissa…

Mélissa a été créé par un américain appelé David L. Smith qui ne s’attendait pas à de tels dommages. Il a été condamné à 20 ans de prison et une amende de 5.000$. Par la suite, il a collaboré avec le FBI pour arrêter le créateur du virus Anna Kournikova.

Scannez votre PC avec Panda Cloud Cleaner

Prévisions sécurité pour 2014

Prévisions

 Alors que se termine l’année 2013, qui a connu un nombre record de virus, notre laboratoire PandaLabs nous livre ses prévisions pour la nouvelle année.

Les experts de PandaLabs prévoient que l’augmentation du nombre de codes malveillants créés par les pirates continue sur sa lancée, avec notamment l’exploitation de vulnérabilités des systèmes Java et des attaques sur les réseaux sociaux.

Android, la principale cible des cyber-délinquants
Depuis quelques mois déjà, la plateforme mobile Android est dans le viseur des criminels du Net et cela devrait se poursuivre en 2014. Ces attaques se feront principalement via des chevaux de Troie bancaires, des bots et des ransomwares.

PandaLabs

Vulnérabilités
Java a été à l’origine d’une grande part des infections en 2013 et le sera encore en 2014. Cette technologie, installée dans des millions d’ordinateurs dans le monde, est un des vecteurs d’infection préféré des pirates, via l’exploitation de failles de sécurité. Les « Kits d’exploits » vendus sur le marché noir des cybercriminels contiennent toujours un ensemble de vulnérabilités Java.

En 2014, le nombre d’appareils connectés à Internet continuera à augmenter : caméras, télés… À la différence des ordinateurs, téléphones portables et tablettes, ces appareils sont presque jamais mis à jour par les utilisateurs… ce qui les rend vulnérables aux failles de sécurité que les pirates pourront exploiter !

Quoi qu’il se passe, en 2014, restez informé avec Panda !

Une année 2013 marquée par un pic de logiciels malveillants

D’après le dernier rapport trimestriel de PandaLabs sur la sécurité informatique, le nombre de logiciels malveillants créés dans le monde a connu un record en 2013 avec près de 10 millions de nouveaux malwares détectés. Les chevaux de Troie continuent à être la principale source d’infection (près des ¾ des menaces).

Au cours des derniers mois, CryptoLockerest une des menaces qui a le plus fait parler d’elle. Ce nouveau ransomware prend en otage les documents du PC et demande le paiement d’une rançon pour les récupérer. Nos experts ont également observé une hausse du nombre d’attaques reposant sur des techniques d’empoisonnement de cache DNS. Plusieurs sites web importants ont été victimes de ce type d’attaque, notamment des sites malais de Google, Microsoft et Kaspersky. Par ailleurs, Android reste la plateforme mobile la plus visée par les pirates, malgré plusieurs attaques remarquées du système d’exploitation iOS d’Apple.

Cyber-espionnage : la NSA dans l’œil du cyclone. Les États-Unis ont volé la vedette à la Chine après les nouvelles révélations sur le programme PRISM mené clandestinement par la NSA (National Security Agency) pour obtenir des données des utilisateurs de grandes entreprises américaines telles que Microsoft, Google, Apple et Facebook.

Tandis que l’Amérique Latineconstitue à nouveau le continent le plus touché par les infections de malwares, l’Europe se distingue à nouveau par ses faibles taux d’infection. C’est cependant la Chine qui est le pays le plus infecté (60 % d’ordinateurs vérolés), et les Pays-Bas le moins infecté (19,19 %). Enfin, la France se place à la huitième place des pays les moins infectés, avec un taux de 26,04 % de PC infectés.

Cliquez sur ce lien pour consulter le rapport complet de PandaLabs.

20 ans d'innovation

  • Intelligence Collective

    Panda Security est le premier éditeur de solutions de sécurité à avoir exploité le potentiel du cloud computing avec le lancement de la technologie d'Intelligence Collective Antimalware. Ce modèle de sécurité novateur analyse et classe automatiquement les milliers de nouveaux virus et autres codes malveillants qui apparaissent chaque jour.

    Protection maximale
    Impact minimal

    Notre clientèle de particuliers et professionnels a ainsi la garantie de bénéficier de la plus efficace des protections contre les menaces Internet, avec un impact minimal sur les performances des ordinateurs. Les produits Panda sont disponibles en plus de 20 langues et commercialisés à des millions d’utilisateurs de 195 pays.

Flux

RSS